Scarifier sa pelouse : c’est le moment !

Le secret d’un beau gazon, c’est l’entretien.

La scarification fait partie des opérations indispensables, elle consiste à pratiquer des incisions dans le sol afin de séparer le feutrage de la pelouse.

Pourquoi scarifier le gazon ?

Au fil des années, la pelouse vieillit, la mousse et des débris végétaux s’entremêlent et forment un tapis compact et imperméable appelé feutre. Une fois constitué, le feutrage est nocif pour votre pelouse :

– L’air circule mal, le gazon est asphyxié.

– Les engrais et amendements ne pénètrent pas bien dans le sol.

– L’eau ne parvient pas à s’infiltrer jusqu’aux racines.

– Le feutrage est source d’humidité, ce qui favorise les maladies et la présence d’insectes nuisibles.

Avec la nouvelle réglementation phytosanitaire et l’interdiction des produits chimiques de synthèse, la scarification devient une étape de plus en plus indispensable à l’entretien du gazon. Le scarificateur est un substitut avantageux, durable et écologique pour redonner à la pelouse toute son élégance.

Une pelouse semée récemment jusqu’à 2 ou 3 ans, n’a pas besoin d’être scarifiée.

A quelle fréquence dois je scarfifier mon gazon  ?

 il est conseillé de pratiquer deux scarifications par an :

– En tout début du printemps (mars-avril).

– En automne, pour fortifier la pelouse avant l’arrivée de l’hiver.

Bon à savoir : si vous voulez effectuer un semis de regarnissage, il est recommandé de scarifier votre pelouse auparavant.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *